Convergence des normes de management ISO

briques constructionLes normes ISO font l’objet de révisions régulières. Ces révisions peuvent être mineures (révision de l’ISO 9001 en 2008) ou majeure (révisions de l’ISO 9001 et de l’ISO 14001 en 2015).

Ces révisions vont dans le sens d’une plus grande cohérence et convergence entre elles ainsi que de l’adaptation aux évolutions des entreprises, évolutions sociétales et environnementales. Leur structure devient similaire, certaines exigences communes et les moyens d’y répondre peuvent être mutualisés. On met ainsi en place des systèmes intégrés QSEE : Qualité-Sécurité-Environnement-Energie.

Les normes forment ainsi les briques d’un édifice dont le sommet est l’ISO 26000 sur la responsabilité sociétales des entreprises (RSE). Cette norme, non certifiable, associe des éléments de rentabilité et de développement des entreprises à des préoccupations environnementales et sociales et intègre de nombreux éléments des normes ISO 9001, 14001 (Environnement), OHSAS 18001(santé et sécurité au travail, devenant bientot ISO 45001)…. Elle concerne la contribution des entreprises au développement durable.

convergence des normes

Source AFNOR

Donnez du sens à la mise en application des normes qualité

bon sensJ’ai bien aimé l’article ci-dessous qui porte sur le comportement avec les autres, en se basant sur une étude sur les restrictions d’eau aux Etats-Unis.

En fait cette réflexion est tout à fait applicable à la mise en oeuvre de normes qualité: savoir transposer les exigences de la norme dans ce qui a du sens pour l’entreprise, ni plus , ni moins.

Si par exemple certaines activités ou comportements des salariés sont générateurs de risques (règlementaires, juridiques, financiers, sociaux, liés à la santé et la sécurité,…), alors oui, il est important de mettre en place des procédures et de s’assurer de leur application afin de supprimer ou maintenir ces risques dans une limite acceptable. Ces procédures permettront également de documenter un savoir et un savoir-faire important. Mais il est contre-productif de vouloir tout réglementer sous le prétexte que « la norme l’impose ». C’est un alibi pour dissimuler un manque de réflexion sur le sens réel que l’on donne à sa démarche qualité. Une démarche qualité bien menée permet une prise de recul sur son mode de fonctionnement pour le rendre le plus efficace et efficient dans l’optique d’accroître les performances de l’entreprise et la satisfaction des clients et autres parties prenantes.  La qualité doit permettre l’agilité, la souplesse pour saisir les opportunités.

La nouvelle version de la norme ISO 9001 2015 (selon son avant-projet) introduit la prise en compte des enjeux de l’entreprise (notamment sa stratégie), de son environnement interne et externe et l’analyse des risques et opportunités. Elle supprime les notions de procédures et enregistrements pour les remplacer par celle « d’information documentée ». C’est une avancée majeure pour rapprocher le management de la qualité et le management « tout court » qui ne devraient bientôt ne plus faire qu’un.

Pour lire l’article cliquez ici

Les 7 principes d’un système de management de la qualité

Les 8 principes du management de la qualité

Orientation Client

Les entreprises dépendent de leurs clients, il convient donc qu’elles comprennent leurs besoins présents et futurs, qu’elles satisfassent leurs exigences et qu’elles s’efforcent d’aller au-devant de leurs attentes.

Leadership

La Direction établit la finalité et les orientations de l’entreprise en cohérence avec le contexte dans lequel elle évolue, les risques et opportunités qu’elle identifie. Il convient que la Direction créée et maintienne un environnement interne dans lequel les personnes peuvent pleinement s’impliquer dans la réalisation des objectifs de l’entreprise, qu’elle les soutienne, montre l’exemple et communique en interne et en externe.

Implication du personnel

Les personnes à tous niveaux sont l’essence même d’une entreprise . Il convient donc de les respecter . Une totale implication de leur part permet d’utiliser leurs aptitudes au profit de l’entreprise et  de les responsabiliser.

Approche processus

Un résultat escompté est atteint de façon plus efficiente lorsque les ressources et activités afférentes sont gérées comme un processus.

Amélioration

Il convient que l’amélioration  de la performance globale d’une entreprise soit un objectif permanent de celle-ci. cette amélioration peut intervenir de façon continue ou par rupture (innovation)

Prise de décision fondée sur des faits

Les décisions efficaces se fondent sur l’analyse de données et d’informations internes et externes.

Management des relations avec les parties intéressées

Une entreprise exerce son activité dans un environnement dans lequel de multiples partenaires influencent ou sont influencés par cette activité: financeurs, fournisseurs et sous-traitants, collectivités locales, institutionnels, syndicats, médias, … Ces partenaires ou « parties intéressées » ont des attentes plus ou moins pertinentes vis à vis de l’entreprise, dont il faut tenir compte pour établir avec elles des relations pérènnes et mutuellement bénéfiques.